Le mercredi 15 mai avait lieu à Ploufragan le vernissage de l’exposition “Carnets de prison”, réalisée par Gildas Chassebœuf.

Ce dernier a réalisé une série de dessins après avoir été en résidence à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc. Pendant près de cinq mois, il s’est rendu plusieurs jours par semaine à la rencontre des détenus. “Je voulais que ces personnes me racontent une petite portion de leur vie”, explique l’auteur.

Il ne s’agit ici que d’une petite partie des réalisations. Un ouvrage rassemblant plus d’œuvres devrait bientôt voir le jour : “J’aimerai bien qu’un jour ce livre puisse être édité”.

 

Plusieurs acteurs des services pénitentiaires était également présents. “La prison est un monde complexe, et la culture essaie de s’y insérer” expliquait Cyril Quentin, du SPIP (Services pénitentiaires d’insertion et de probation). “C’est un bel exemple de ce qui peut se faire”. Un sentiment partagé par Pierre Lemée, directeur de la maison d’arrêt de Saint-Brieuc, qui a la volonté d’ouvrir la prison au monde : “On ne voit souvent que les côtés négatifs du milieu carcéral, alors qu’il se passe beaucoup de choses positives en prison. Et ça, c’est une bonne façon de le montrer.”

L’exposition Carnets de prison a été co-produite par le festival BD Bulles à Croquer, et fait partie des expos pouvant encore être réservées.

Une autre exposition était également visible sur les lieux. Il s’agissait d’une expo photo réalisée dans le cadre du festival Photoreporter en 2012 et 2013. Réalisée par Sonia Naudy, il s’agit d’un travail fait avec les détenus, et par les détenus (voir galerie photo ci-dessous).